Shadows : l’instrument qui améliore l’étude des propriétés réfléchissantes des matériaux en très petite quantité et extrêmement sombres

Ce spectromètre peut analyser des matériaux qui ne reflètent quasiment aucune lumière tels que de minuscules météorites.

Le point d’éclairage (vert) de SHADOWS sur un échantillon noir

Une équipe de l’IPAG a mis au point un nouvel instrument capable d’analyser la lumière réfléchie par des matériaux de très petite taille ou extrêmement sombres, tels que certains échantillons de météorites et le VANTABlack, la substance artificielle la plus sombre jamais créée. L’instrument révèle déjà les propriétés réfléchissantes de ces surfaces et celles d’autres surfaces difficiles à analyser.

Dans la revue Applied Optics de The Optical Society (OSA), Sandra Potin et ses collègues de l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (IPAG), Université Grenoble Alpes, rapportent que leur nouvel instrument, appelé SHADOWS, peut être utilisé pour la spectroscopie par réflectance d’échantillons mesurant moins d’un millimètre cube et reflétant moins de 0,03% de la lumière éclairant l’échantillon.

Contact scientifique local :
Sandra POTIN, IPAG | sandra.potin univ-grenoble-alpes.fr 04 76 63 52 78

Référence :
S. Potin, O. Brissaud, P. Beck, B. Schmitt, Y. Magnard, J.-J. Correia, P. Rabou, L. Jocou, “SHADOWS : A spectro-gonio radiometer for bidirectional reflectance studies of dark meteorites and terrestrial analogues. Design, calibrations and performances on challenging surfaces,” Applied Optics, 57, 28, 8279–8296 (2018).
doi : 10.1364/AO.57.008279