IPAG

                             


Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement OSUG

À la une

22 novembre 2017

Découverte, à très grande proximité du Système Solaire, d’un monde tempéré autour d’une étoile calme

Communiqué de presse de l’ESO

Grâce à l’instrument HARPS de l’ESO optimisé pour la quête d’exoplanètes, une équipe, dirigée par un chercheur de l’Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble a découvert, à seulement 11 années-lumière du Système Solaire, une planète tempérée de type Terre. Ce nouveau monde baptisé Ross 128 b constitue, à ce jour, le second monde tempéré le plus proche du Système Solaire après Proxima b. Ross 128 b est également la planète la plus proche de nous en orbite autour d’une naine rouge inactive, ce qui pourrait renforcer la probabilité qu’elle abrite la vie. Ross 128 b constituera une cible de choix pour l’Extremely Large Telescope de l’ESO qui sera en mesure de détecter, au sein de son atmosphère, la présence ou non de biomarqueurs.

Lire la suite

24 octobre 2017

Fusion de deux etoiles à neutron : le suivi au TeV par la collaboration HESS

Le 17 août 2017, les interféromètres Advanced Ligo et Advanced Virgo ont enregistré pour la première fois un signal issu de la fusion d’un système binaire d’étoiles à neutrons. Cette détection a été suivi d’un flash d’emission gamma environ 2 secondes après. Ce phénomène à alors été suivi par des dizaines d’observatoires, au sol comme dans l’espace, et couvrant l’ensemble du spectre électromagnétique à la recherche d’une contrepartie visuelle. La collaboration H.E.S.S., en charge du réseau de telescope Tcherenkov installé en Namibie, et auquel l’IPAG appartient, a participé à cette recherche.

Lire la suite

10 juillet 2017

Première découverte d’une exoplanète pour Sphère

Installé depuis 2014 sur le Très grand télescope (VLT) de l’ESO au Chili, l’instrument européen Sphère vient d’obtenir pour la première fois le cliché d’une exoplanète grâce à des méthodes de détection directe. A ce jour, seule une poignée d’exoplanètes a pu être observée de manière directe sur les 3600 qui ont été détectées depuis 1995. D’une masse de 6 à 12 fois celle de Jupiter, HIP65426b est une planète jeune et massive qui orbite autour d’une étoile brillante à rotation rapide, située dans l’association d’étoiles du Scorpion-Centaure. Cette découverte soulève de nouvelles interrogations sur la formation des systèmes extrasolaires. Réalisée par une équipe internationale comprenant des chercheurs de l’Institut de planétologie et astrophysique de Grenoble (CNRS/Université Grenoble Alpes), du Laboratoire d’astrophysique de Marseille (CNRS/Aix-Marseille Université), du Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (Observatoire de Paris/CNRS/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris Diderot), du laboratoire Lagrange (Observatoire de la Côte d’Azur/CNRS/Université Nice-Sophia Antipolis1), du Centre de recherche astrophysique de Lyon (Université Claude Bernard Lyon 1/ENS Lyon/CNRS) et de l’Onera, elle paraîtra prochainement dans la revue Astronomy & Astrophysics.

Lire la suite


Actualités

Séminaire du jeudi 30 novembre 2017

The Faint End of the HI Mass Function

John Cannon (Macalester College)

Lire la suite


Agenda

Conference "From Quiescence to Outburst : when Microquasars go Wild""

25-29 September 2017 Porquerolles Island (France)

School of Statistics for Astrophysics 2017 : Bayesian Methodology

9-13 Octobre 2017 L’Escandille Autrans (France)


Offres d’emploi


Sous la tutelle de:

tutelles

Sous la tutelle de:

CNRS Université Grenoble Alpes