IPAG

                             


Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement OSUG

À la une

30 janvier 2015

Tchouri sous l’œil de Rosetta

De forme surprenante en deux lobes et de forte porosité, le noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko (surnommée Tchouri) révèle une large gamme de caractéristiques grâce aux instruments MIRO, VIRTIS et OSIRIS de la mission Rosetta de l’ESA, à laquelle participent notamment des chercheurs du CNRS, de l’Observatoire de Paris et de plusieurs universités, avec le soutien du CNES. Les premiers résultats d’observation de ces instruments sont publiés dans la revue Science du 23 janvier. L’instrument VIRTIS auquel sont associés des chercheurs de l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (IPAG - CNRS/UJF) montre notamment que la comète est très sombre et chaude (180-230K) et est riche en matériaux organiques avec très peu de glace (< 1%) en surface. L’instrument RPC-ICA a quant à lui retracé l’évolution de la magnétosphère de la comète alors que l’instrument ROSINA cherche les témoins de la naissance du Système solaire.

Lire la suite

25 novembre 2014

Rosetta : l’instrument CONSERT détermine la position de Philae

Sous la responsabilité de Wlodek Kofman, chercheur CNRS à Grenoble à l’IPAG (CNRS/Université Joseph Fourier), l’instrument CONSERT, participe aux efforts de localisation du site d’atterrissage final. Grâce aux mesures de la distance entre Rosetta et Philae pendant les périodes de visibilité, et en utilisant d’autres mesures faites à travers le noyau, l’équipe a pu produire une carte donnant la bande de localisation de Philae sur la surface correspondant à ces mesures. Ce travail a été fait à la demande et en collaboration avec les centres d’opérations de Rosetta et de Philae : l’ESOC Flight Dynamics en utilisant les orbites a posteriori et le centre d’opérations du CNES de Toulouse (SONC).

Lire la suite

14 novembre 2014

Le VLTI détecte une lumière exozodiacale

C’est en exploitant toute la puissance de l’Interféromètre du Très Grand Télescope qu’une équipe internationale d’astronomes, impliquant notamment des chercheurs de l’IPAG, est parvenue à détecter la lumière exozodiacale à proximité des zones habitables qui entourent neuf étoiles proches. Cette lumière n’est autre que la lumière émise par l’étoile, puis réfléchie par la poussière résultant, d’une part de collisions entre astéroïdes, d’autre part de l’évaporation de comètes. L’existence de telles quantités de poussière dans l’environnement immédiat de certaines étoiles est susceptible de constituer un obstacle à l’imagerie directe de planètes de type Terre dans le futur.

Lire la suite


Actualités

Séminaire du Jeudi 5 février 2015

Cosmology with clusters of galaxies and their SZ signal

Barbara Comis (LPSC)
Thursday February 5th - 11am IPAG Seminar Room - IPAG

Lire la suite



Sous la tutelle de:

tutelles

Sous la tutelle de:

CNRS Université Joseph Fourier