IPAG

Accueil du site > Congrès-Séminaires > Soutenances > Soutenance de thèse de Nicolas Blind


                             


Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement OSUG

Soutenance de thèse de Nicolas Blind

Etude de concept d’instruments cophaseur pour l’imagerie interférométrique infrarouge. Observation de binaires en interaction à très haute résolution angulaire

Nicolas Blind, IPAG
Thèse a dirigée par Alain Chelli et Jean-Philippe Berger
Jeudi 3 Novembre 2011- 14 h 00
Salle Manuel Forestini - IPAG

Cette thèse comporte deux grands volets, le premier instrumental, le second observationnel.

La partie instrumentale présente le résultat d’un ensemble d’études visant à définir un concept d’instrument cophaseur de seconde génération pour le VLT Interferometer. Un tel instrument, appelé suiveur de frange, a pour but de mesurer et compenser en temps réel les variations aléatoires de chemin optique induites par l’atmosphère entre télescopes. Il permet ainsi de multiplier par un facteur 10 à 1000 la sensibilité des interféromètres au sol. L’arrivée prochaine des instruments de seconde génération du VLTI, combinant jusqu’à 6 télescopes, apporte cependant de nouvelles contraintes et questions, auxquelles nous avons répondu via plusieurs études indépendantes. Nous avons en premier lieu démontré l’intérêt du filtrage spatial monomode et de l’emploi de l’optique intégrée pour le suivi de frange. Nous avons ensuite déterminé la méthode de mesure des variations de chemin optique et la configuration de recombinaison des télescopes offrant le meilleur compromis entre sensibilité et robustesse du suivi de frange. Ces études se sont inscrites dans le contexte de l’étude de phase A de l’ESO pour un suiveur de frange de seconde génération : elles ainsi ont permis de définir une partie du concept de suiveur de frange POPS de l’IPAG.

La seconde partie de cette thèse s’est quant à elle intéressée à l’étude des binaires en interaction. L’étude de ces objets est en mesure d’apporter des réponses à un vaste champs d’études, du fait de la diversité des processus physiques en jeu (transfert de masse et accrétion entre autres). Leur étude à très haute résolution angulaire permise par l’interférométrie optique se montre parfaitement complémentaire des techniques classiques (spectrométrie, vitesses radiales, photométrie). Je présenterai les résultats obtenus sur le système particulier SS Leporis grâce à des observations menées avec les instruments AMBER et PIONIER du VLTI. Nous avons en particulier grâce à PIONIER obtenu les premières reconstructions d’images d’une binaire en interaction avec le VLTI. Ces observations nous ont permis de dessiner un nouveau visage à ce système méconnu et ouvrent la voie à l’étude des binaires en interaction au VLTI.


Sous la tutelle de:

tutelles

Sous la tutelle de:

CNRS Université Grenoble Alpes