IPAG

Accueil du site > Science pour tous > Faits Marquants > Archives 2011 > Dix ans d’optique adaptative sur le Very Large Telescope


                             


Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement OSUG

Dix ans d’optique adaptative sur le Very Large Telescope

NACO, contraction de NAOS-CONICA, fut le premier instrument équipé d’une optique adaptative à être installé sur le VLT, en 2001 (eso0137). En compensant les distorsions dues aux turbulences de l’atmosphère terrestre, NAOS a grandement augmenté la finesse des images produites par le télescope ainsi que son potentiel scientifique. L’instrument développé par des consortiums français et allemand avec la collaboration de l’ESO fut le premier d’une série de d’instruments équipés d’optiques adaptatives qui furent installés progressivement sur les quatre unités du VLT.

Parmi les premières cibles de NACO, on compte plusieurs planètes du Système Solaire et leurs satellites. Ces observations sont à l’origine des premières cartes détaillées de la surface et de la météorologie de TItan et les premières images infrarouges des puissants volcans de Io.

NACO a également observé des planètes orbitant autour d’autres étoiles, produisant la première image directe d’une exoplanète en 2004. En 2010, l’instrument avait même terminé de suivre le mouvement d’une planète passant d’un côté à l’autre de l’étoile ß Pictoris. L’instrument a enfin produit le tout premier spectre d’une exoplanète observée directement, permettant l’étude de son atmosphère. Le centre de notre galaxie a été un autre sujet d’étude pour NACO, dont la vision infrarouge traverse les denses nuages de poussière présents sur la ligne de visée. Depuis 2002, l’instrument a observé de façon très précises les orbites d’étoiles autour de l’objet central. Ces observations cruciales ont été décisives pour conclure à la présence d’un trou noir supermassif au centre de la Voie lactée. Ce travail s’est vu décerner le titre de réalisation la plus significative de l’ESO à ce jour. La technologie de l’optique adaptative ne cesse d’évoluer et une nouvelle génération d’instruments est en construction ou en cours d’élaboration pour garantir que l’équipement de l’ESO sera encore meilleur dans le futur. Enfin, la décennie à venir est déjà en préparation avec le développement de systèmes d’optique adaptative toujours plus avancés pour l’E-ELT, le European Extremely Large Telescope de l’ESO.

Pour en savoir plus :
Communiquer de presse sur le site de l’observatoire de Paris


Sous la tutelle de:

tutelles

Sous la tutelle de:

CNRS Université Grenoble Alpes