IPAG

Accueil du site > Science pour tous > Faits Marquants > Archives 2012 > Jean Lilensten reçoit le prix "Le goût des sciences" dans la catégorie "les scientifiques communiquent"


                             


Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement OSUG

Jean Lilensten reçoit le prix "Le goût des sciences" dans la catégorie "les scientifiques communiquent"

Jean Lilensten, chercheur à l’IPAG, a été recompensé le 11 octobre dernier, pour la création d’un simulateur d’aurores boréales, Planeterrella II. Valoriser le travail des chercheurs et des éditeurs, encourager les vocations, et affirmer l’importance de la culture scientifique : tels sont les objectifs du prix « Le Goût des sciences ». Chaque année, en ouverture de la Fête de la Science, il distingue les meilleures initiatives et publications facilitant l’accès du plus grand nombre à l’univers scientifique.

La Planeterrella II, simulateur d’aurores boréales, permet de voir les interactions Soleil – planètes : les aurores, la magnétopause, la couronne solaire, les trous coronaux, etc. Le simulateur permet de varier les couleurs des aurores, de bouger l’étoile et la planète . Son créateur collabore également avec des artistes : une initiative qui permet de multiplier les publics et d’apporter une autre forme de médiation à la diffusion des savoirs en astronomie.

Le chercheur a été récompensé dans la catégorie "Les scientifiques communiquent" qui distingue les initiatives permettant de comprendre les travaux d’un chercheur, d’une équipe ou d’un laboratoire. La simplification intelligente et la justesse des données scientifiques, la créativité dans la conception des supports ou des événements, la qualité de l’écriture, l’originalité des sujets et des approches pédagogiques sont autant de critères de sélection pour l’attribution des prix.

Jean Lilensten nous raconte l’histoire de son projet : "Il y a de cela 4 ans, j’ai imaginé un simulateur auroral, la planeterrella. Je me suis inspiré d’une première expérience plus simple inventée par le physicien norvégien Kristian Birkeland, au début du 20ème siècle. Imaginée pour entrer dans le coffre de ma voiture et être montrée dans les écoles de la région grenobloise, la Planeterrella a rapidement eu un succès qui m’a dépassé.

J’ai refusé de poser un brevet dessus, et je donne ses plans à toute institution publique. Aujourd’hui, il en existe quatre copies en France, deux en Belgique, deux en Suisse et une en Grande Bretagne, qui ont permis à environ 50 000 personnes de voir des aurores boréales et comprendre (enfin, j’espère au moins un peu) notre environnement spatial. Des copies sont en cours de fabrication au Palais de la Découverte à Paris, d’autres en Belgique encore, trois aux USA ...

Récemment, des artistes se sont inspirés de cette expérience pour un projet théâtral."

Les trophées sont remis par Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Pour en savoir plus :

Plus d’information sur Planeterella II

Contact :

Jean Lilensten


Sous la tutelle de:

tutelles

Sous la tutelle de:

CNRS Université Grenoble Alpes