IPAG

Accueil du site > Science pour tous > Faits Marquants > Archives 2017


                             


Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement OSUG

Archives 2017

L’intrigante géométrie d’une proto-étoile révélée par ALMA

Une équipe regroupant des chercheurs japonais (menée par Nami Sakai) et francais de l’Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble et de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse apporte de nouvelles briques à la compréhension du processus de formation stellaire grâce aux observations radio effectuées avec ALMA (Atacama Large Array Millimeter), interféromètre à 66 antennes situé dans le désert d’Atacama au Chili.

NIKA observe la fusion d’amas de galaxies

Une équipe de chercheurs du consortium NIKA auquel participe des chercheurs de l’IPAG, a obtenu pour la première fois une image de la vitesse du gaz lors de la fusion de plusieurs amas de galaxies. Ces observations offrent une nouvelle manière d’étudier la formation des amas comme composants essentiels des grandes structures, formés lors des événements les plus énergétiques dans l’Univers. Avant d’obtenir ces observations, le consortium NIKA, dirigé par Alain Benoît et Alessandro Monfardini (Institut Néel), a également construit, testé et mis en service l’instrument.

D’après les derniers résultats du radar CONSERT sur Rosetta, les comètes sont principalement composées de poussières riches en matériau carboné

Les mesures de l’expérience CONSERT de la mission Rosetta ont permis pour la première fois d’observer l’intérieur d’une comète et d’estimer la composition moyenne du noyau. Cette étude décisive montre que les comètes sont principalement composées de poussières riches en matériau carboné. Ce travail a été publié, le 7 mars 2017 dans le journal MNRAS (Monthly Notices of the Royal Astronomical Society) édité par Oxford University Press. Il a été mené par une équipe dans laquelle des chercheurs français de l’Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble (CNRS/Université Grenoble Alpes), du Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (CNRS/Université Pierre et Marie Curie/Université Versailles St-Quentin) et de l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (CNRS/Université de Toulouse Paul Sabatier) sont fortement impliqués.

Les axes de rotation des étoiles nous parlent de leur naissance

Une équipe de recherche internationale incluant l’IPAG, le CEA et le CNRS a révélé, par astérosismologie, un surprenant alignement des axes de rotation des étoiles dans des amas ouverts, révélant les conditions dans lesquelles les étoiles se sont formées dans notre galaxie. Ce résultat a été obtenu en étudiant, grâce à la mission Kepler de la Nasa, un ensemble de géantes rouges dans deux anciens amas ouverts de la Voie lactée et paraît le 13 mars 2017 en une de Nature Astronomy.


Sous la tutelle de:

tutelles

Sous la tutelle de:

CNRS Université Grenoble Alpes