IPAG

Accueil du site > Science pour tous > Faits Marquants > Archives 2011 > Une première mondiale en astrophysique grâce à l’instrument grenoblois PIONIER


                             


Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement OSUG

Une première mondiale en astrophysique grâce à l’instrument grenoblois PIONIER

Pour la première fois, le 17 mars dernier, grâce à l’instrument grenoblois PIONIER, les 4 télescopes géants du Very Large Telescope de l’ESO (European Southern Observatory) installé au Chili, ont fonctionné ensemble. Une prouesse technologique qui marque une étape déterminante dans le développement du plus grand observatoire astronomique européen.

PIONIER pour Precision Integrated-Optics Near-infrared Imaging ExpeRiment, est un instrument astronomique installé en octobre dernier sur le VLTI au Chili et développé par les ingénieurs et chercheurs de l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (IPAG - Université Joseph Fourier/ CNRS), au sein de l’Observatoire des sciences de l’Univers de Grenoble (OSUG). Au VLTI, PIONIER innove par sa capacité à faire fonctionner les 4 télescopes ensemble, les autres instruments n’utilisant que 2 ou 3 télescopes simultanément.

Individuellement, les télescopes géants de 8 m de diamètre peuvent observer des objets 4 milliards de fois moins lumineux qu’à l’œil nu. Recombinés grâce à l’interférométrie déployée par l’instrument PIONIER, ils permettent de distinguer des détails aussi fins que ceux qui seraient vus par un télescope de 130 m de diamètre. Parmi les objectifs astronomiques, cette capacité à distinguer des détails fins sur des objets peu lumineux permettra l’observation directe du proche environnement des étoiles à toutes les étapes de leur vie, et la compréhension des phénomènes très énergétiques associés aux trous noirs au centre des galaxies. La recombinaison des 4 télescopes géants par PIONIER est une étape majeure dans le développement du VLTI. La recombinaison « interférométrique » avait été envisagée dès la conception de l’observatoire dans les années 90, justifiant ainsi la présence de 4 télescopes de 8 m de diamètre sur le même site.

Une étape importante avait été franchie en octobre dernier, lorsque PIONIER a recombiné pour la premières fois les 4 télescopes auxiliaires de 1.8 m de diamètre, mais ce n’est qu’avec la recombinaison des 4 télescopes géants de 8 m que le véritable potentiel de l’observatoire est enfin atteint. PIONIER est financé par l’Université Joseph Fourier, l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble, l’Institut national des sciences de l’Univers du CNRS, à travers les programmes PNP et PNPS, et par l’Agence nationale pour la recherche (ANR) à travers les projets 2G-VLTI et EXOZODI. PIONIER est équipé d’un détecteur fourni par W. Traub (Jet Propulsion Laboratory, Caltech) et bénéfice quotidiennement du support de l’Observatoire de Paranal, ESO.


Sous la tutelle de:

tutelles

Sous la tutelle de:

CNRS Université Grenoble Alpes